Le rachat de crédit immobilier répond à deux définitions :

  • Au regard du Code de la consommation, c’est un regroupement de crédits dont la part de crédit immobilier est égale ou supérieure à 60% du montant total de l’opération (frais inclus). Dès lors, il est soumis à la réglementation du crédit immobilier en termes de publicité, de taux d’usure, d’indemnité de remboursement anticipé et de délai de réflexion notamment.
  • Au regard des prêteurs, c’est un regroupement de crédits -n’incluant pas nécessairement la consolidation d’un prêt immobilier- qui, dépassant les plafonds du rachat de crédit à la consommation, est consenti moyennant une garantie immobilière, soit une hypothèque, soit encore un cautionnement mutuel par un assureur spécialisé.

Quoi qu’il en soit, Le rachat de crédit immobilier ne s’adresse qu’aux propriétaires (ou accédants à la propriété) d’un bien immobilier, d’où, quelquefois, l’appellation de « rachat de crédit propriétaire » .

Le rachat de crédit immobilier n’est pas toujours hypothécaire

Sous conditions, le rachat de crédit cautionné permet d’éviter une inscription hypothécaire. Ainsi, pas de frais de prise d’hypothèque et de mainlevée. Il n’est plus nécessaire de passer par devant un notaire, d’où un gain de temps.

La garantie est apportée au prêteur par une société de caution mutuelle (SCM) qui est un établissement de crédit spécialisé et dont le coût est comparable aux « frais de notaire » ; il est inclus dans le refinancement.

Des conditions plus larges et plus favorables

Outre la protection légale dont le rachat de crédit immobilier dont la part de crédit immobilier consolidé atteint ou dépasse 60% de son montant bénéficie au regard du Code de la consommation, il bénéficie :

  • D’une durée maximale d’amortissement plus longue, pouvant aller jusqu’à 30 ans.
  • D’un montant maximum plus important puisqu’exprimé en pourcentage de la valeur marchande du bien immobilier apporté en garantie, cette quotité pouvant atteindre 90%.
  • D’un âge de fin de prêt plus avancé, puisqu’il peut aller jusqu’à 90% ;
  • Des taux de l’immobilier, soit en taux fixe, soit en taux révisable, capé ou non.
  • De possibilités de financement intégré d’un projet ou de trésorerie (cash) plus ouvertes et plus larges

Et toujours les mêmes objectifs :

  • Réduire significativement votre charge (taux d’effort) de remboursement mensuel de crédit pour récupérer du pouvoir d’achat et/ou une capacité d’épargne ou adapter ce remboursement à une baisse de revenus (accident de la vie ou passage à la retraite).
  • Rembourser des dettes diverses autres que des crédits.
  • Financer un projet d’aménagement (véranda, piscine, garage, clôture… ), de rénovation, d’embellissement, d’équipement (photovoltaïque, solaire … ) ou de réparation de votre maison (toiture ; chaudière …)
  • Passer d’un taux révisable à un taux fixe …

Votre pouvoir d’achat sera revalorisé et la gestion de votre budget sera plus sereine. Sans avoir à changer de banque, vous n’aurez plus qu’un seul crédit, une seule mensualité et un interlocuteur unique.

Exemple : M.& Mme B. réduisent leurs mensualités de 62%

Avant :
Monsieur et Madame B., lui cadre commercial âgé de 53 ans et elle fonctionnaire âgée de 49 ans, sans enfant à charge, sont propriétaires de leur maison près de Nantes dont la valeur est estimée à 220.000 €. Leurs salaires mensuels moyens cumulés s’élèvent à 3800,00 €. Ils remboursent encore leur prêt immobilier et 11 autres crédits à la consommation dont une majorité de crédits renouvelables. Le cumul de leurs en-cours est de 88.100,00 € (dont 26.600,00 € d’immobilier) pour un total de mensualités de 2717,00 €, soit un taux d’endettement de 71,5%.

Après:
Un courtier en rachat de crédit immobilier leur a obtenu un rachat de crédit immobilier portant sur la totalité de leurs crédits, les frais de l’opération et une trésorerie de 8701,00 €, soit un total de 104.264,00 € moyennant 178 mensualités fixes de 1026,39 € assurances comprises à 100% sur chaque tête, soit un taux d’endettement ramené à 27%.

Monsieur et Madame B. ont ainsi réduit leurs mensualités de 1690,61 €, soit 62% !

Ils bénéficieront en outre, d’un différé de remboursement de DEUX MOIS et d’une trésorerie de 8701,00 €.



1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *